L’évolution du BMX Race : d’un sport de niche à une discipline olympique

71
Partager :

Adulé par les jeunes, le BMX Race est un sport qui se démarque des autres formes classiques du cyclisme par son intensité. Très spectaculaire, il se déroulait sur des terrains non appropriés. Aujourd’hui, cette discipline sportive est organisée sur des parcours plus techniques et stimulants avec l’accompagnement de grands sponsors. Sa popularité a atteint un tel niveau qu’elle a été admise aux Jeux olympiques à partir de 2008. Découvrez l’histoire de ce sport passionnant.

Comment se pratique la course BMX Race ?

Qu’il s’agisse de compétitions nationales ou internationales, les épreuves de BMX Race gardent presque le même format.

Lire également : Où se baigner ?

Déroulement de la course

Dans la pratique, les épreuves de BMX se déroulent sur une piste courte qui fait en moyenne 340 mètres. Toutefois, il est possible de trouver des pistes pouvant atteindre les 400 mètres. D’ordinaire, les participants, qui au départ sont au nombre de huit, doivent franchir une série d’obstacles : bosses, tables, whoops. Des huit concurrents, quatre seront retenus pour la manche suivante. Celui qui franchit le plus rapidement la ligne d’arrivée est déclaré vainqueur. Coordination motrice et habileté technique sont quelques atouts évalués lors de ces courses.

Équipez-vous d’un vélo BMX Race réglementaire

En général, tous les participants sont équipés d’un vélo BMX Race léger et très agile. De taille compacte, ce type de vélo est facile à manœuvrer. Il est également constitué d’un cadre fabriqué en aluminium ou en matériaux composites, gage de sa robustesse. En ce qui concerne les roues, elles doivent avoir un diamètre conventionnel de 20 pouces. Équipé également de freins efficaces sur la roue arrière, le vélo BMX est conçu pour répondre aux exigences techniques de ce sport.

A lire aussi : Âge idéal pour le vélo sans pédale : conseils d'utilisation et bienfaits

Optez pour des équipements de protection

Puisque la sécurité est essentielle lors de ce sport extrême, vous devez en tant que participant vous munir d’un casque pour protéger votre tête en cas de collision. Comme on peut le voir sur Faisduvelo.fr, avoir des genouillères, des protège-tibias et des coudières est utile pour limiter les risques de blessures associés aux chutes. Des lunettes de protection peuvent se révéler aussi efficaces pour protéger vos yeux.

Pour choisir des équipements de qualité, contactez des spécialistes qui ont déjà fait leurs preuves sur le marché. La notoriété de la boutique et les prix des articles sont des paramètres importants que vous devez considérer.

BMX casque matériel de protection

Les débuts du BMX Race : naissance et développement d’un sport de niche

Dans les années 1960, les jeunes Américains avaient développé une nouvelle passion pour le cyclisme. Celle-ci consistait à reproduire les figures et les courses des moto-cross avec leur vélo. Pour y parvenir, ils se procuraient de vieux modèles de vélos qu’ils modifiaient. C’est ainsi qu’est né le Bicycle Motocross (BMX).

Établissement des premières règles

Les premiers amateurs de cette course s’adonnaient à leur passion sur des terrains accidentés le plus souvent abandonnés. Lors de ces courses informelles, chaque participant démontrait ses compétences en manœuvres techniques et en vitesse. À cette époque, il n’y avait pas de réglementation qui encadrait ces compétitions. C’est en 1970 durant les courses de « pedal cross » organisées à Long Beach, en Californie, que les premières règles ont été finalement établies par Scot Breithaupt.

Le premier championnat et les premiers sponsors

En 1971, Breithaupt a réussi à mobiliser une cagnotte de 100 000 dollars pour l’organisation du premier championnat au Colisée de Los Angeles. C’est ainsi que cette discipline a commencé par gagner en popularité. En 1974, Yamaha s’est engagé à soutenir ce sport avec des vélos spécialisés qui peuvent facilement résister aux terrains accidentés.

Au fur et à mesure que la popularité de ce sport augmentait, d’autres constructeurs de renom comme Kawasaki et Suzuki se sont ralliés à sa cause.

BMX Race : un sport repensé pour les amoureux de sensations fortes

À partir de 1980, des communautés de passionnés de BMX se sont formées et les compétitions étaient mieux organisées. En 1982, le premier Championnat du monde a été organisé à Dayton par la Fédération internationale de BMX instituée en 1980. Ce premier évènement de prestige a attiré de nombreux compétiteurs. L’édition de 1985 qui s’est déroulée au Canada, dans la ville de Whistler, a également marqué les esprits, notamment car les vélos utilisés étaient plus sophistiqués. Quant aux pistes, elles ont été améliorées, avec l’ajout d’obstacles complexes tels que des virages relevés et des lignes droites plus rapides.

Compétition BMX

Les étapes clés dans l’évolution du sport vers une reconnaissance mondiale

Grâce à l’Union Cycliste internationale (UCI), au soutien des grandes marques et à la promotion via les réseaux sociaux, le BMX Race est passé d’une activité de niche à un sport reconnu sur le plan mondial.

Reconnaissance du potentiel du BMX Race par UCI

Le succès du BMX Race a suscité l’engouement des médias et de nombreux amateurs de cyclisme. L’UCI, autrefois sceptique quant à son intégration dans son organisation, l’a reconnu comme une discipline à part entière en janvier 1993. Cela lui a apporté une crédibilité supplémentaire et a contribué à son développement à l’échelle mondiale. Depuis cette reconnaissance, les compétitions internationales sont désormais organisées par l’UCI et rassemblent les meilleurs profils de chaque pays.

Le BMX Race aux Jeux olympiques, un pas vers une renommée internationale

En 2008, le BMX Race a fait ses débuts aux Jeux olympiques de Pékin. Lors de cette édition, une piste spéciale a été aménagée pour les différents coureurs. Celle-ci comportait des modules spectaculaires pour amener les coureurs à repousser leurs limites. Il s’agit d’une véritable révolution dans l’histoire des JO qui vient confirmer la place importante que ce sport occupe dans la société.

Accompagnement des grandes marques de vélo

En plus des vélos spécifiques, les grandes marques ont également développé des équipements de protection nécessaires pour bien pratiquer le BMX. Au nombre de ceux-ci, on peut citer les casques et les lunettes de protection. Cet accompagnement a renforcé la légitimité du BMX Race. Les participants bien équipés peuvent désormais réaliser des performances sans craindre pour leur sécurité.

La promotion du BMX Race par le cinéma et les médias sociaux

La reconnaissance sur le plan international du BMX Race a été rendue possible premièrement grâce à E.T (l’extra-terrestre) de Spielberg, un film sorti en 1982. Son succès a entraîné une vente massive des vélos BMX Race. Parallèlement, les médias sociaux ont fait connaître ce sport à une audience plus large à travers les vidéos des compétitions et les tutoriels des tricks (figures spécifiques du BMX).

Partager :